Premiers pas dans la COUTURE de LINGERIE

Juin 23, 2021

Apprendre à coudre avec sa machine à coudre familiale.

Je me lance dans la Création de Lingerie !

Il me fait tant rêver, ce petit soutien-gorge sur le feed Instagram de ma copine. De la dentelle, un morceau de soie, des détails délicats… il est si beau !
Et elle l’a cousu elle-même ?! Sur internet, je vois des culottes qui me font de l’œil, des brassières en dentelles qui s’agitent, du plumetis, du jersey, de la soie… C’est tellement beau ! Ce n’est pas donné par contre… Finalement, coudre ma lingerie moi-même, ne serait-ce pas plus économique en plus de me permettre de porter un sous-vêtement sur mesure adapté à ma morphologie ? 
Allez ! Je me lance ! J’y vais, mais j’ai peur ! On peut tout se dire, non ? A, vous aussi, ça vous fait peur, je le sais, j’en ai parlé avec vous. La première fois, on s’en fait toute une montagne et cela ne s’explique pas vraiment. Manque de confiance en soi… Lingerie trop complexe qui demande des machines et des techniques de fabrication particulières ? Et pourtant j’ai réussi et je vais vous dire comment !
Box couture la piqueuse pour apprendre à coudre soi même ses petites culottes.

LA LINGERIE … UN UNIVERS IMPITOYABLE ?

Faire une patte capucin, coudre un col à la main ou réaliser des poches passepoilées j’y vais les yeux fermés sans trop me poser de question. Tant pis si ça rate. Mais là, ça m’effraie de gâcher cette dentelle si délicate, et puis je n’y connais rien. La laminette ? Kézako? Et puis les régleurs, les élastiques. Et la dentelle ? Je la prends élastique ou non ? Tellement de matériel…. Peut-être puis-je commencer avec une simple culotte en coton pour ne pas plonger la tête la première dans une création trop complexe pour niveau débutante en coutre lingerie.

Un jour je me décide enfin et je franchis le pas. Ça fait trop longtemps que je rêve de ce petit soutien-gorge rose et noir à dentelle. Je cherche, je prends mon temps, avec ou sans armature ? Couvrant ou galbant ? 
J’ai trouvé, ce sera un soutien-gorge triangle. De ceux que l’on glisse entre un pull en cachemire et la peau, qui vous maintiennent et vous subliment l’air de rien. Un modèle simple pour débuter en couture.
J’appuie sur la pédale de la machine à coudre et me voilà lancée à la découverte du monde merveilleux de la lingerie. Attachez vos ceintures, on ne va pas faire dans la dentelle !  

Apprendre à coudre une culotte.

L’ENVIE DE COUDRE SES PETITES CULOTTES

Coudre ma propre lingerie, c’est mon défi de cette année. Au-delà de l’envie, j’ai besoin de me lancer de nouveaux challenges et surtout de coudre pour me réconcilier avec mon corps et renouer avec le fait de créer quelque chose de ses mains. Quoi de mieux que la lingerie ? Cette petite chose douce comme un souffle délicat sur la peau qui nous rend belle et nous cajole. Cette beauté qui nous fait aimer nous habiller le matin et que notre chéri adore nous enlever le soir. Ces dessous qui subliment notre peau, mais aussi toutes les marques que la vie nous a laissées. Ces marques que l’on nous apprend à cacher mais qui témoignent néanmoins de la richesse et de la beauté de notre vie de femmes.

Je regarde la dentelle de Calais, j’erre sur la toile, mais je ne suis pas sûre, est-ce bien adapté ? Et puis ce patron ne serait-il pas un poil trop ambitieux pour une première ? Je regarde encore et encore les nombreux tutoriels couture pour coudre un soutien-gorge et une culotte… Cela me donne envie de me lancer. 

Commencer à coudre sa lingerie.

DÉBUTER AVEC UNE BOX COUTURE spéciale lingerie

Pour ce 1er test couture je décide d’être accompagné de A à Z pour ne pas créer de frustrations inutiles et pouvoir par la suite me lancer toute seule dans le grand bain. Je décide donc de commander ma 1ère box couture spéciale lingerie avec tout le nécessaire à l’intérieur. À l’ouverture de ma BOX COUTURE je jubile, la dentelle est magnifique, les élastiques sont doux et je n’ai plus qu’à découper et me lancer. Ah non, attendez ! On ne découpe pas la lingerie comme de la toile de Jouy malheureuses ! On place délicatement le patron sur la dentelle, on met des pinces pour ne pas l’abîmer et enfin on mesure précisément l’élastique. Pour une fois, je regarde le tutoriel couture du début jusqu’à la fin, deux fois. Pour ne pas me louper. 

Les créatrices de lingerie ont du génie. Celui de nous accompagner tout du long. Depuis la matière, en passant par la manière dont on fixe, coud et retourne jusqu’aux réglages des machines. Jamais coudre une nouveauté n’aura été aussi facile. À vous rendre accros à la fabrication de votre lingerie, vous voilà prévenues !

Patron de sous-vêtement.

Je place le fil mousse dans ma canette, je prends une grande inspiration et c’est parti. La dentelle défile sous mes yeux. Comment vous expliquer cette satisfaction de voir une pièce si délicate naître sous ses doigts ? C’est plutôt simple, mais contrairement aux cousettes « ordinaires » sur lesquelles on peut jouer du découd-vite, là, avec un zig-zag triple ou un surjet on ne s’amuse pas à tenter sans être sûre. Les maitres mots sont alors sérénité, calme, patience et plaisir.

Cours de couture pour coudre des petites culottes en dentelle et coton.

Je me suis lancée grâce aux BOX COUTURE mensuelles !

J’ai cousu des shortys, des brassières et des culottes en dentelles et en coton imprimé …etc. et je me suis dépassée, je me suis amusée, je n’ai jamais rien cousu d’aussi satisfaisant que de la lingerie. Je ne me suis jamais sentie aussi fière qu’en portant mon premier ensemble, et aussi pressée d’enlever mes vêtements pour l’arborer le soir venu dans l’intimité de ma chambre. Mais ça, c’est une histoire que je garde pour moi 😉. 

G. Portier

Tutoriel Couture pour apprendre à coudre.